bouboules

matériau et technique : faïence modelée et émaillée. Cuisson 1000°

Les objets sont réalisés à l’aide d’une multitude de petites boules d’argile modelées, agglutinées et émaillées. Elles font référence aux particules, éléments constitutifs de la matière, et aux petits fruits délicats et variés – baies des bois, petits pois, œufs d’esturgeon – qui composent parfois nos repas gourmands.
Quoi de plus séduisant et appétissant qu’un bol rempli de myrtilles violacées?
Celles-ci roulent et, au lieu de constituer le repas, créent à la fois la forme et le décor de l’objet. Le contenu devient ainsi le contenant.
L’émail très coloré et fondant, tient lieu de liant et d’appât pour les yeux.
Comme on arrose un met d’une bonne sauce onctueuse, j’en gicle abondamment
sur les billes de terre. Leur texture brillante capte alors la lumière et l’atomise en autant de petites boules miroir.
Ce travail est particulièrement long et solitaire. Je façonne petite boule par petite boule; le monde visuel extérieur n’occupe plus mon esprit, les pensées sont réduites au minimum pour accéder au royaume intérieur inépuisable et silencieux de l’esprit humain.
Comme des millions d’autres «travailleurs manuels» avant moi, je crois que le monde intérieur peut être rallumé par un dialogue pragmatique avec la matière.

Dimension :

– « rubus :   31 cm, H 20 cm

– « mustikka » :  31 cm, H 16 cm

– « too much »  35 cm, H 16 cm

– « morula »   24 cm, 16 H  cm

– «  sans titre » :   25 cm, 17 H  cm

– « gauche caviar » : H 19 cm, longueur 26 cm

– « pudding » :  19 cm, H 10 cm

– « piselli » :  26 cm, H 10 cm

– « violacée » :   18 cm, H  9 cm

– « in vitro » : 25 cm long / 15 cm

– « labo » :  22 cm

– « princesse aux petits pois » :  17cm, H 12 cm

– les différentes cuillères : longueur 19 cm